AccueilBiographieOeuvresLiensContact

Biographie de Marc Chopy




Musée d'AllardDepuis 1992 son travail d'artiste se développe autour d'un concept très visuel nommé « Basculeur Universel » 

Le travail pictural de Marc CHOPY interroge depuis de nombreuses années le rapport du plan au volume dans ce qu'il peut avoir d'inconciliable.


Il s'est concentré depuis une dizaine d'année autour des basculeurs : « représentations en perspective de volumes géométriques simples, produisant des effets de bascule de l'espace selon les positions des spectateurs.


Il réalise des sols en pierre, en linoléum, agrémentés de basculeurs dans lequel l'architecture-support et l'œuvre sont indissociables, pour créer des effets de trompe-l'œil dans lesquels se retrouvent la tradition décorative depuis les mosaïques romaines et l'espace virtuel des nouveaux médias.

Extrait du catalogue de la BF15 Galerie d'art Contemporain.
Claire Peillod - Lyon 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur Marc Chopy

Marc Chopy est né à Saint-Etienne en 1950, il a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne de 1968 à 1973 dans l’atelier de Gravure de Claude Weisbuch.

En 1975 ses premières œuvres, des gravures, sont exposées et éditées par différentes galeries : Galerie Image, Editions d’Art Saint-Germain, Paris, galerie Monet et Pétrié, Paris, New-York, Verbier, Suisse, galerie Numaga, Auvernier Suisse, Hôtel Salmont à Sarlat-la-Canéda, “Triennale - Sculptures et peintures” à la maison de la culture et des loisirs de Saint-Etienne : Bibliographie “Triennale” Saint-Etienne ; (ill 21)  En 1977, “4ème Biennale de l’estampe“ Epinal,  galerie Elheutéra , Saint-Germain-en-Laye et à la Maison de la Cuture de Saint-Etienne. De la gravure au dessin, il travaille de grands formats sur papier marouflé ou cartons (ill 22), il construit des sculptures peintes avec des structures de bois et de toiles nouées, cousues, mises en formes, on les verra à la galerie Point W  Annemasse et la même année, lors de l’exposition « 13 +1 propositions » au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne (ex Musée d’art et d’industrie, Bernard Ceysson, conservateur) ; puis pour “Tendances contemporaines Rhône-Alpes état 1” à l’ELAC Lyon. Suit une grande exposition composée de plus d’une centaine de dessins, avec Maxime Darnaud à La Maison de la Culture le Corbusier  à Firminy (ill).

En 1978. D’autres dessins sont montrés au Musée Déchelette  de Roanne en 1979 (Jacques Bornibus, conservateur), dans un premier temps avec une “Présentation temporaire d’art contemporain”  puis une exposition en duo avec Paul Roche-Ponthus avec deux suites de grands formats qui maintenant appartiennent pour partie à la collection du musée (ill). Une série de quatre dessins circulaires de grand format, sera achetée par le FNAC et déposée au Musée Déchelette : Bibliographie« Marc Chopy, “travaux sur papier” Musée Déchelette.

En 1980, il participe à une exposition collective “Figuration”au Musée Déchelette à Roanne, puis fait parti de la grande exposition “Après le classicisme“ organisée au Musée d’Art et d’Industrie de Saint Etienne par Bernard Ceysson, avec des pastels et encre de chine sur papier (ill) : Bibliographie “Après le classisisme” MAI-S-E. Passant d’un travail “abstrait “ et géométrique à une figuration nouvelle, il expose à la Halle de l’Isle à Genève “3 peintres 1 sculpteur”, l’une des pièces montrées sera achetée par le Fond National d’Art Contemporain, (ill 24). En 1981, il reçoit la commande des Estivades de Sail-sous-Couzan d’une œuvre de 30 mètres linéaires pour la façade de la source Couzan-Brault : Bibliographie “Arts Plastiques” Sail-sous-Couzan Loire, et expose des peintures pour cette occasion. Toujours en 1981, il participe à la “Deuxième quinzaine des galeries Rhône-Alpes” avec la galerie Utopia,  galerie de la Part-Dieu à Lyon et obtient le prix décerné ex æquo (ill) ; à l’exposition “Artistes plasticiens, vivants, ayant vécu, ou ayant leurs origines à Firminy” à la Maison de la Culture de Firminy. En 1982, il participe à l’exposition de gravures des artistes de l’atelier de Claude Weissbuch à Cracovie à l’Institut Français ; “Saint-Etienne, 3 peintres un sculpteur” à l’École Normale de Saint-Etienne ; puis au Nouveau Musée de Villeurbanne, pour l’exposition collective intitulée “Exposition de Noël” (ill 23).

En 1983, c’est “Juxtapositions1 /1983” organisé par la DRAC à la Maison de la Culture de Grenoble avec le Saint-Georges Terrassant le Dragon II (ill 4.5.) acheté par le FRAC : Bibliographie  “Juxtapositions1/1983 “  Maison de la culture de Grenoble ; “Deuxième quinzaine d’Art Contemporain” La Part-Dieu Lyon avec “La déposition de croix“  huile sur résine polyester et “Chopy, Gavoty, Zagari” à la Maison des Expositions de Genas (ill). En 1984, “La peinture refigurée” Musée de Brou, Bourg-en-Bresse ; “Qu’est ce qu’un FRAC 100 œuvres de 75 artistes acquises en Rhône-Alpes” , Centre National des Arts Plastiques, Paris, “Retour à la Figuration” FRAC-RA à la Salle des fêtes de Roussillon, autour des œuvres du FRAC : Bibliographie “Retour à la Figuration” FRAC-RA ; puis une résidence collective à Dieulefit pour créer avec des artisans de la terre les pièces pour le “Premier symposium de scuplture en terre de Dieulefit” : Bibliographie “Sculptures en terre” Association Argile (ill 4.5.) “Aspiration à découvert “ céramique, collection Association Argile, Dieulefit ; et  “Octobre des arts” Galerie Arcadie Lyon.

En 1984, le Musée Saint-Pierre Art Contemporain ( futur M.A.C, Thierry Raspail son conservateur) achète la peinture “Saint-Georges terrassant le Dragon“  (ill 29) et la montre en 1985 parmi les premières acquisitions du musée “Collection 1984” au Musée Saint-Pierre A.C à Lyon : Bibliographie “Collection 1984” MS-PAC ; cette même année “4 figurations et la musique des figures” avec Image Aiguë Quark et ADT à Lyon, en collaboration avec le musicien Jean-François Minjard (ill) ; “Le petit musée, état des lieux” appartements de La Muraille de Chine  Montchovet Saint-Etienne ; “Les cinq sens du terme” Galerie l’Ollave,  Lyon, et la Maison des Expositions  de Genas et en collaboration avec les musiciens de l’ARFI ; et pour finir cette année, “Mine de rien, dessins” un ensemble d’artistes à la Maison des Expositions de Genas : Bibliographie “MINE de Rien -Dessins” MDE .

En 1986, don de la partie 2 du Saint-Georges au Musée Saint-Pierre, montrée lors de l’exposition “Dons” MSPAC de lyon ; “Marc Chopy, Œuvres de 1984 à 1986” au Centre Culturel Léonard de Vinci  à Feyzin, achat d’une œuvre et commande d’un dessin en direct (ill 4.5., 26.27.28.) ; “Au fil du Gier”, commande d’une œuvre éphémère par “Image Aiguë“ pour l’espace de l’atelier d’Air Liquide de Creusot Loire à Saint-Chamond (ill 3) ; “Le petit musée, exposition bleue” dans l’espace d’un appartement du grand ensemble de Montchovet à Saint-Etienne ; “La gravure pour la Maison” deux lieux, pour deux expositions en multiples dans deux appartements avec Jean-François Gavoty et Carmelo Zagari, Octobre des Arts, Image Aiguë Lyon, Art du Temps Saint-Etienne (ill 28) ; “La coursive, installation parcours” Image Aiguë, ELAC, Lyon.

L’année 1987 sera celle de l’exposition “Marc Chopy, Jean-Pierre Giard, Horacio Lo Greco” : Bibliographie “Chopy, Giard, Lo Greco ELAC Art Contemporain” les Temples de la Nature ELAC et MSPAC Lyon (ill 31) ; puis il participe à la Biennale “Trigon 1987 Übergäng” à la Neue Galerie und Künstlerhaus de Graz Autriche (ill 32) : Bibliographie “Trigon 87 “ ; réalisation de fresques murales 2 fois deux œuvres avec Carmelo Zagari, “lLe champ du geai” Saint-Chamond (ill 6) et “L’œuvre à louer” dans le cadre d’Octobre des Arts, Grand Hôtel des Beaux-Arts, Lyon en co-production ODA, GHDBA et Art Du Temps ( ill 7) ; “Marc Chopy” Galerie L Saint-Etienne : Bibliographie “Marc Chopy” Galerie L (ill). En 1988 une exposition collective “Artistes en bureau” au CCI Consei Lyon ; puis “Bresson, Chopy, Debré, Lanskoy, Zagari” à la Galerie L Saint-Etienne (ill 34.35.) ; et “À dessein, dessins” Galerie ADT Saint-Etienne. En 1989 “Artbus”, commande d’un bus peint , Championnat du Monde de Cyclisme, STAC et Musée Savoisiens Chambery.

En 1990 C’est l’époque des peintures nommées “Transfigurations“ (ill 39) œuvres montrées au salon “10ème K omstmässan” Stockholm avec la Galerie L : “Carrera Blueca, Chopy” ; puis à travers une commande collective de la Fondation de la SEITA “Gitanes” exposée à l’Atruim de l’Hôtel de Ville de Lyon cette peinture sera achetée pour la collection de la fondation : Bibliographie “Gitanes” Atrium de l’Hôtel de Ville (ill) ; une autre exposition collective à la Fondation Bulukian à Champagne au Mont d’Or « et enfin une exposition personnelle “Préfigurations et transfigurations” Maison des Exposition de Genas (ill 36.37.38.).


En 1991 commande d’une création conçue pour un in situ provisoire dans la salle de spectacle de la Maison de La Culture le Corbusier de Firminy, “Chopy peintures 1990-1991”, 9 d’entre elles achetées à cette occasion (ill 40.41.42.) : Bibliographie “Chopy” Espace le Corbusier Fiiminy ; et “Sourire en coin” Galerie Métropolis Lyon. En 1992 suit l’exposition des peintures  Transfiguration de l’eau  aux Jeux Olympiques d’Alberville site de la Lyonnaise des Eaux  et une exposition personnelle à la galerie Métropolis Lyon, “Marc Chopy sculptures”  (ill 41) : Bibliographie “Collection rhône-alpes” FRAC. En 1993 à travers la galerie Métropolis “Sculptures basculées et projets “en dessin sont présentés au SAGA -FIAC Édition Salon de l’Estampe et de l’Édition d’Art à tirage limité, Grand Palais à Paris (ill).

En 1994.1995 commande d’une sculpture “Pierre debout et basculée” pour le rond point de Firminy Vert, en lien avec le site le Corbusier, ville de Firminy et Ministère de l’équipement (ill 9) ; “3ème semaine d’art contemporain, l’art public”, FRAC-RA Collège A Borne Montélimar . Pendant l’année 1995 commence la création des « sculptures objectives ». En 1996 “Cent poules”, réalisation de 100 peintures-poules par souscription pour construire un poulailler au Burkina Fasso, Maison de la Culture de Firminy (ill). Exposition des sculptures objectives en 1997 “Escultures objectives 1994-199”, à l’Institut Français de Barcelone (ill 45). En 1998 et 1999 “Collections urbaines, art contemporain”, 7 villes montrent leur collection : Lyon, Saint-Fond, Venissieux, Saint-Priest, Vaulx en Velin, Pierre Benite, Villeurbanne.

En 1999 naissance du concept de Basculeur Universel, premières œuvres réalisées, commande de “19 basculeurs universels”  pour le 1% du lycée de l’Albanais à Rumilly ( ill 12)  : Bibliographie “Marc Chopy -Lycée de l’albanais - Rumilly”.

Année 2000 réalisation pendant une année avec 7 familles issues de l’imigration de l’œuvre “Les 7 familles”, Le Monde Réel association, exposée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon-Vaulx en Velin (ill 17) : Bibliographie ”Ville, Patrimoine, Mémoires” La passe du Vent. En 2001 ; réalisation d’une pièce in situ au sol pour la Galerie  La BF15 intitulée “Au pied du mur”  basculeurs pour un sol en lino : Bibliographie “La BF15” un parcours dans l’art contemporain (ill 11.12.) et “Basculeurs Universels” Lycée Etienne Mimard Saint-Etienne. En 2002 Commande de trois sculptures “Trois basculeurs debouts” au titre du 1% pour le patio de l’Université du Sport UFRAPS de Grenoble (ill 13.14.). En 2003 “Artistes contre la guerre” Hôtel Colcombet de Saint-Etienne (ill).

 Les années 2004-2006 création et exposition d’une œuvre in situ “Basculeur universel en 2,5 D”, Musée d’Allard Montbrison  (ill 15.16.) ; commande d’une étude  pour la création d’une École d’Art en Guyane à Saint-Laurent-du-Maroni, DRAC Guyane et Sous-Préfecture : Bibliographie Marc Chopy “Voyage vers l’art Tembé” Le Camp d’Hauteur ; “Partage d’œuvres œuvres en partage” Salaise-sur-Sanne et Rousillon ; étude et projet pour des œuvres à caractère paysager à installer sur  la mise à quatre voies de la RN 86. En 2005 “Nuit des musées” Musée d’Allard Montbrison ; “Partage d’œuvres œuvres en partage” Chateau de Roussillon (ill) ; “Animaux, animaux” La collection, Musée d’Art Contemporain, Orangerie du Parc de la Tête d’Or Lyon ; “Un peu d’histoire de la peinture” collection du FRAC RA, I.A.C Villeurbanne.

En 2006, “Jardins d’images” et projets de basculeurs universels à partir de la tour Murr, Palais de l’UNESCO Beyrouth (ill 66.67.) ; réalisation et mise en place de trois sculptures “Basculeur Universels 414,415,416” Route National 89, DDE Ministère du Tourisme et de la Mer (ill 18.19.20.) : Bibliographie “Basculeur,414,415,416” les Cahiers Intempestifs ; films d’animation et vidéo : “Tour couchée Beyrouth“, “Rue Khalil Mountran“, “Basculeurs 414-415-416“. Années 2006-2007, projets de sculptures dans le cadre du colloque-atelier international et interdisciplinaire, “Design et projets d’équipement public - Infrastructure et paysage”, Biennale du Design 2006 Saint Etienne, (ill 68) ; film d’animation et vidéo : “Filets de paysages“ Cellieu. Années 2008-2009, commande d’un projet pour habiller la “Tour Plein Ciel“, quartier de Montreynaud Ville de Saint-Etienne (ill 64.65.)  ; films d’animation et videos : “Tour Plein Ciel“,  2008, “Tour Plein Ciel - 2“,  2009, “Adieu ma tour“, 2009.

En 2010 -2011-2012-exposition “Tout repeindre” peintures et dessins Atelier MC Saint-Etienne (Ill 46 à 57) : Bibliographie “Marc CHOPY Tout Repeindre. Peintures sculptures et dessins 2007-2011” 90 œuvres ;  exposition “FOCUS“ les œuvres graphiques du XXème siècle dans la collection Musée Déchelette, Roanne ; films d’animation et vidéos : “Aux Vents“, 2009-2010, “Tournage“, 2010, “Nuages“, sur une chanson de Philippe Forcioli, 2010, “Dans la main du peintre“, 2012. Années 2014 -2015-2016  exposition “Dépaysages” Atelier MC Saint-Etienne (ill 79) : Bibliographie “Marc Chopy  Dépaysages” et Marc Chopy “Le vieux pays”, poèmes, Le Camp d’Hauteur ; exposition collective “Recto-Verso” Fondation Louis Vuitton, Paris, films d’animation et vidéo : “Paysvisages“, 2016.

 


>

MARC CHOPY
11 rue Trousseau 42000 SAINT-ETIENNE
Loire, Auvergne, France
Téléphone: 04 77 80 59 73
contact@marc-chopy.fr